AMIANTE DIAGNOSTIC VAR rue des Pervenches 83130 La Garde TEL: 04.94.21.78.51

Tarifs à partir de 85 €

83130 LA GARDE 04.94.21.78.51
83600 FREJUS 04.94.53.67.33
83130 BARJOLS 04.94.77.08.89

Mail : diagnosticvar@voila.fr

INTERVENTION SOUS 48 H

Les diagnostics immobiliers obligatoires sont les diagnostics amiante, termites, loi Carrez (mesurage), diagnostic plomb (CREP), performance énergétique (DPE), risques naturels et technologiques (ERNT), diagnostic gaz, diagnostic électrique.

Contrôles atmosphériques - RISQUE AMIANTE


En cas de présence de flocages, de calorifugeages ou de faux plafonds, le professionnel vérifie l'état de conservation des matériaux et produits en fonction d'une grille d'évaluation défini par arrêté. En fonction du résultat une analyse d'air doit être effectuée :
Si le niveau d'empoussièrement est inférieur à 5 fibres/litre, procéder à un contrôle périodique de l'état de conservation des flocages et des calorifugeages dans un délai maximal de 3 ans à compter de la date à laquelle leur sont remis les résultats du contrôle ;
Si le niveau est supérieur à 5 fibres/litre, procéder à des travaux de confinement ou de retrait de l'amiante, qui doivent être achevés dans un délai de 36 mois à compter de la date à laquelle lui sont remis les résultats du contrôle.

Pendant, la période précédant les travaux, les mesures conservatoires appropriées doivent être mises en oeuvre afin de réduire l'exposition des occupants et de la maintenir au niveau le plus bas possible, et dans tous les cas à un niveau d'empoussièrement inférieur à 5 fibres/litre.
Les mesures conservatoires ne doivent conduire à aucune sollicitation des matériaux et produits concernés par les travaux.

 

Contrôle des travaux


A la suite des travaux exécutés en cas de présence d'amiante, le propriétaire fait procéder à un examen visuel par un contrôleur technique ou un technicien de la construction de l'état des surfaces traitées et à une mesure du niveau d'empoussièrement après démantèlement du dispositif de confinement.
Le niveau d'empoussièrement doit être inférieur ou égal à 5 fibres/litre. Si les travaux ne conduisent pas au retrait total des flocages, calorifugeages et faux plafonds, le propriétaire doit faire procéder à un nouveau contrôle périodique de l'état de conservation dans un délai de 3 ans, à compter de la date à laquelle leur sont remis les résultats du contrôle ou à l'occasion de toute modification substantielle de l'ouvrage ou de son usage.
Code du travail - Mesures d'empoussièrement
En cas de présence de matériaux contenant de l'amiante (toiture en fibro-ciment, dalles de sol, etc), l'article art.L230 -2 du code du travail stipule de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique des travailleurs de votre établissement, .....
La solution pour répondre efficacement à cet article du code du travail et de réaliser une mesure d'empoussièrement qui déterminera le nombre de fibre d'amiante dans l'air. Le rapport d'esssai qui vous est remis peut être présenté à l'inspection du travail.


atmosphériques - FIBRES CERAMIQUES REFRACTAIRES (FCR)
le décret du 26/10/2007 n° 2007-1539 sur les agents chimiques dangereux, dont les FCR, modifie l'article R.2

58 du Code du travail fixant la valeur limite d'exposition à 0.1 fibre par cm3 sur 8 heures de travail . L' arrêté du 26/10/2007 (J.O. n° 251 du 28/10/2007) sur la méthodologie de prélèvement et de comptages des FCR impose, lui, le prélèvement individuel et le comptage des fibres céramiques réfractaires suivant la norme AFNOR XP X 43-269 " Qualité de l'air. - Air des lieux de travail. - Détermination de la concentration en nombre de fibres par microscopie optique en contraste de phase. - Méthode du filtre à membrane " de mars 2002. Le décret n°2007-1539 du 26 Octobre 2007, applicable également aux FCR, impose que les prélèvements soient faits dans la "zone de respiration" de l'opérateur.


Les fibres céramiques, c'est quoi ?


Les fibres céramiques réfractaires sont des fibres conçues pour des applications dépassant 800°C et produites en Europe depuis la fin des années 60 . Il existe en France plusieurs usines de fabrication en particulier dans la région de St Etienne. Le marché est essentiellement tenu par deux firmes américaines Unifrax (autrefois St Gobain qui commercialisait ces fibres sous le nom de Kerlane) et Thermal Ceramics. Les appellations commerciales sont trop nombreuses pour être fournies ici. On les trouve dans un document de l'INRS (1) de 2003 qui peut-être utilisé comme document de référence pour l'information des CHSCT et des travailleurs exposés, population évaluée entre 15 000 et 20 000 personnes.
Les fibres sont commercialisées en vrac ou le plus souvent en matelas, nappes, feutres, papiers, panneaux, mortiers, colles, bétons, textiles (tresses, tissus, bourrelets, etc.). Elles sont de nature vitreuse, c'est-à-dire non cristallisée ,leur composition chimique faisant essentiellement apparaître silice et alumine à égalité dans les FCR " classiques ".
Au-delà de 1000°C, très lentement, les fibres céramiques, vitreuses, cristallisent pour donner de la mullite et surtout de la cristobalite, une variété de silice cristalline extrêmement toxique. Cette dévitrification est d'autant plus rapide que la température est plus élevée.
A la différence des laines minérales classiques (laine de verre, de roche, de laitier) utilisables -selon la composition- soit jusqu'à 400°C soit jusqu'à 800°C, les fibres céramiques résistent bien jusqu'à une température un peu supérieure à 1200°C. Pour les températures plus élevées, jusque vers 1400°C les utilisateurs doivent recourir à des fibres céramiques réfractaires contenant de la zircone (oxyde de zirconium), plus chères (FCR-zircone).


LES DOMAINES D'UTILISATION DES FIBRES CERAMIQUES

Les fibres céramiques réfractaires sont principalement utilisées dans des applications industrielles pour l'isolation thermique de fours industriels , de hauts fourneaux, de moules de fonderies, de tuyauteries, de câbles, pour la fabrication de joints, mais également dans des applications automobiles et aéronautiques et dans la protection incendie.
Les fibres céramiques réfractaires sortent des usines de fabrication soit en vrac, soit sous forme de nappes. Les nappes peuvent servir de revêtements isolants pour des parois de fours, de réacteurs, de cogénérateurs. Elles sont en général livrées en rouleaux, découpées aux ciseaux ou à l'aide d'outils type cutter, puis positionnées manuellement dans la métallurgie, la chaudronnerie,la tuyauterie et le soudage. Ces nappes sont manipulées et stockées le plus souvent sans aucune précaution, y compris dans des locaux confinés et des magasins .
Les fibres en vrac sont utilisées pour la fabrication de pièces moulées (modules, coquilles), de panneaux, de cartons, de feuilles ou de mastics. Ces fabrications se font en général en milieu humide, les fibres sont incorporées aux autres composants dans des appareils type mélangeurs ou pulpeurs, puis mises en forme par laminage ou compression dans des moules. Les opérateurs peuvent être exposés aux fibres lors du chargement des appareils, de la manipulation des sacs de fibres, y compris des sacs vides, et lors du nettoyage des appareils. Une fois secs, les panneaux, les feuilles ou les pièces peuvent être découpés, ébavurés et manutentionnés, ce qui peut aussi exposer les ouvriers concernés.
A signaler que certains pré- mélanges peuvent être réalisés à sec, comme dans le cas de la fabrication des matériaux de friction.
Les fibres en vrac sont aussi utilisées pour la fabrication de fils et de tissus. Dans ce cas, elles sont cardées, puis tressées et bobinées. Les fils obtenus peuvent ensuite être repris pour la fabrication de bourrelets ou tissés, pour la fabrication des tissus qui seront mis en œuvre ultérieurement. L'exposition des opérateurs est possible à tous les stades de ces fabrications.
Les pièces ou les matériaux issus de ces premières transformations des fibres, comme les panneaux, les feuilles, les cordonnets, les tresses, sont ensuite usinés, ces diverses opérations libérant des fibres (par exemple : le sciage, la découpe, le fraisage, le rainurage, le perçage). Ces travaux produisent aussi des déchets dont la manipulation et le transport sont des sources d'exposition potentielle aux fibres céramiques

 

 

 

DIAGNOSTIC VAR
 

Ent. Diagnostic Var INFOS LEGALES

DIAGNOSTICVAR STUDIO RIVIERA © Copyright 2000-2010 STUDIO RIVIERA Company, All Rights Reserved france